L’Ecole d’Oraison

1 octobre 2016 Non Par Paroisse Saint-Paul
Praying hands on an open bible   Dans le catéchisme de l’Eglise catholique il est dit que la prière est la rencontre de la soif de Dieu et de la nôtre. Que Dieu a soif que nous ayons soif de Lui (CEC §2560). Par la prière, Dieu veut nous donner beaucoup, il espère cette rencontre personnelle avec nous dans la prière.
« Seigneur apprend-nous à prier » (Lc 11,1)
   Chez beaucoup il y a aujourd’hui un désir fort de pouvoir entrer en dialogue avec Dieu. Mais une part importante de jeunes, d’étudiants, de professionnels, de convertis, de recommençants dans la foi, voire même de pratiquants, ne savent pas forcément comment prier tout en espérant toujours la « rencontre » avec Dieu. Quand ils essayent de prier, l’expérience tant désirée ne leur apparaît pas comme la révélation du mystère insondable qui donne vie, mais bien souvent comme une énigme insoluble très sèche qui peut décourager. C’est pourquoi il ne suffit pas d’exhorter à la prière, il faut aussi expliquer comment l’on fait concrètement.
   Saint Jean-Paul II a encouragé à faire connaître la doctrine de Ste Thérèse d’Avila et de St Jean de la Croix, indiquant qu’il fallait que dans l’Eglise apparaissent d’authentiques « écoles de prière », que le christianisme devait se distinguer avant tout dans l’art de la prière[1]. Aujourd’hui Il faut montrer à beaucoup que le christianisme n’est pas d’abord une synthèse de préceptes mais l’école de l’union mystique pour tous avec le Dieu vivant.
   L’école d’oraison veut répondre à cet appel du saint Pape, de manière très simple. Il s’agit bien ici d’une école, car l’expérience proposée est un apprentissage du mystère de la prière (théorique, mais surtout pratique). Chacun y découvre son chemin spirituel personnel, et peut être accompagné sur ce parcours. C’est une école ouverte à tous, qui se fait tous les jeudis de 19h45 à 20h30 dans la chapelle de la Vierge à l’église saint Louis. Si l’oratoire de la Transfiguration manifeste la théophanie de Dieu (avec l’adoration permanente de la sainte Présence Réelle, avec ses décorations et ses lumières), l’école d’oraison initie plutôt au mystère de Dieu par l’ « obscurité de la foi », telle qu’elle est comprise dans la spiritualité carmélitaine (relative sobriété, pénombre). Un très court enseignement est toujours donné au début, qui est est directement suivi d’une expérience de prière silencieuse où chacun dans sa liberté, et guidé par l’Esprit Saint, « apprend à prier ».  Tout le monde peut venir quand il le veut. Un prêtre se tient disponible juste avant chaque « temps d’école » pour écouter et conseiller ceux qui le souhaitent sur le chemin de la prière personnelle.
   Nous avons tous besoin de prière, d’un cœur à cœur avec Dieu, c’est le levier de toute notre vie.
« Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus »
(Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face)
[1]Dans Novo millennio ineunte §33.