Edito septembre 2018

Une nouvelle rentrée, après l’été, c’est toujours un nouveau départ. Nous faisons de nouveaux projets, nous réorganisons notre emploi du temps et prenons des résolutions avec l’espoir de mieux réussir que dans le passé. Pour réfléchir à nos engagements de l’année , on peut peut-être reprendre les 5 aspects de la vie chrétienne que l’on qualifie parfois comme les 5 essentiels :

  1. La Prière : Où en suis-je ? Ai-je un temps quotidien de prière ? d’oraison ? Ne pourrais-je pas prendre une heure hebdomadaire d’Adoration eucharistique? Ce rendez-vous sera un vrai soutien pour ma relation au Seigneur. C’est aussi un service d’Église ! Oser s’inscrire, c’est donner du souffle à notre vie spirituelle et l’assurance de la fécondité de l’Évangile dans nos familles, notre paroisse et notre ville ! Si vous n’avez pas encore gouté à l’Adoration de nuit, osez faire le pas. C’est une expérience unique ! Jésus en parle et donne l’exemple dans les Évangiles. Si vous craignez qu’une fois par semaine soit trop lourd dans la durée, inscrivez vous pour tous les 15 jours ou 1 fois par mois ou/et à plusieurs.

Nous fêterons cette année les 5 ans de l’adoration perpétuelle ! A cette occasion, le P. Florian Racine qui nous a aidés à lancer l’adoration, nous rejoindra pour le week-end du 8 décembre !

Comme vous le savez,  la Vierge-Marie est, sans aucun doute , celle qui guide notre paroisse dans son action apostolique. Cette année encore nous aurons la possibilité de nous préparer en 33 jours à la consécration à Jésus par Marie. Cette consécration se fera communautairement , lors de la Messe solennelle de l’Immaculée conception le 7 déc au soir. N’oubliez pas non plus de prier le chapelet, prière du pauvre, et tant aimé par la Vierge Marie.

La paroisse vous proposera aussi cette année des soirées de prière pour les souffrants ou  des soirées de louange , les lundis soirs une fois par mois.

  1. La Formation : Un chrétien doit se former en permanence. Cela contribue à la conversion de notre intelligence et nous aide à savoir rendre compte de notre foi , dans un monde indifférent ou hostile. Nous pouvons donc nous demander quelle formation , cette année , nous allons suivre. Pourquoi ne pas prendre un cours à l’ICES, à la Maison du diocèse (des livrets sont à disposition dans ces établissements, nous pouvons aussi consulter les sites internet) ou même sur la paroisse à travers les formations des vendredi soirs, le cercle thomiste ou le parcours Zachée ? Se former est important pour garder notre ferveur et grandir dans la foi.
  2. La Vie Fraternelle: Cet aspect, non plus, ne doit pas être négligé. Nous savons qu’un chrétien seul est un chrétien en danger. Prenons garde de ne pas vivre notre foi de façon trop individualiste. Les rencontres paroissiales sont là pour nous aider à vivre l’appel de Jésus à l’Amour fraternelle , de façon concrète. Il y a , en premier lieu, les pique-niques paroissiaux (3 par an), mais, si vous n’avez pas d’engagement dans un mouvement d’Eglise qui vous donne de rencontrer régulièrement des frères et sœurs chrétiens, osez vous engager dans les fraternités paroissiales ! C’est une belle école où l’on apprend à vivre en communauté chrétienne, et où l’on se forme. Profitez aussi du « dîner presque parfait » qui permet , le temps d’un repas , de rencontrer des paroissiens que l’on ne connaît pas. Cette initiative a déjà porté beaucoup de fruits.

4 Le Service : Bien sur, être chrétien c’est agir en chrétien. Aussi , l’esprit de service est au centre de notre vie. Pourquoi ne pas s’engager dans un service auprès de la diaconie paroissiale (repas solidaires, réveillon des personnes seules le 24 déc…) ou dans une association comme la société St Vincent de Paul , pour visiter les personnes seules, ou le secours catholique… ou enfin en vous engageant dans les services paroissiaux (accueil au presbytère ou à l’église, ménage, fleurs, catéchèse, amis de St Louis …). La paroisse à beaucoup de besoins pour se développer et annoncer l’Evangile. Une feuille d’inscription vous sera bientôt proposée.

  1. La Mission : l’Evangélisation n’est pas aisée. Pourtant nous ne serions pas chrétien si, avant nous, des chrétiens n’avaient pas annoncé explicitement Jésus-Christ à nos aïeux. Aujourd’hui pourtant , nombreux sont ceux qui se taisent. Ils ne disent plus rien car ils pensent que le témoignage de vie suffit. D’autres, paralysés par les accusations de prosélytisme, sont persuadés que leur mission consiste à interpeller, à susciter des questions sans indiquer le chemin. Notre vocation est bien d’annoncer Jésus à temps et à contre temps ! Profitons donc des propositions qui nous seront faites durant l’année : missions ponctuelles (comme celles du temps de l’Avent les 22-23 décembre, ou du Carême 2019)… Mais n’oublions pas non plus que l’Esprit Saint nous appelle à oser parler de Jésus à ceux que nous croiserons pour leur proposer de venir à l’Eglise rencontrer un prêtre (permanences tous les soirs de 17H30-18H30) ou pour intégrer un groupe (fraternités paroissiales, parcours alpha)…

 

Toutes ces réflexions ne sont pas là pour nous culpabiliser de ne pas en faire assez, mais pour nous stimuler à avancer , sans nous installer.

Le Seigneur veut bénir cette nouvelle année ! Donnons Lui cette possibilité !

A bientôt et bonne rentrée !

 

  1. Dominique LUBOT
Partagez