Categorie: Actualités paroissiales

Madame, Mademoiselle, Monsieur, et Cher(e) ami(e) paroissien et paroissienne,

La campagne de la Collecte Paroissiale 2018 est officiellement lancée.

Nous nous permettons, aujourd’hui, de vous faire appel afin que vous aidiez votre paroisse, cette année encore, à honorer ses obligations sur les plans économique et financier.

Comme vous le savez, la Collecte Paroissiale à laquelle s’ajoutent les quêtes, le casuel et la vente des cierges sont nos seules ressources pour assurer

– l’entretien et les coûts de fonctionnement des bâtiments paroissiaux

– les frais de chauffage, d’électricité et de secrétariat que nous essayons au mieux de maîtriser

– le financement de nos différents mouvements

– et les charges salariales de notre personnel.

Notre paroisse est certes riche d’un bénévolat actif et efficace, et si nous sommes très reconnaissants de l’aide apportée gracieusement par de nombreux paroissiens, la gestion administrative de nos différents services, mouvements et parcours requiert au quotidien la présence de secrétaires qu’il nous faut rémunérer à juste titre si nous voulons poursuivre notre mission d’église et d’évangélisation auprès de tous et de chacun.

Nous rappelons au passage que le Denier de l’Église pour lequel vous avez été sollicité(e) en février dernier n’est pas destiné aux paroisses. Celui-ci est versé intégralement au Diocèse afin de financer une partie de la rémunération des prêtres et les services diocésains.

Si une fois encore votre fidélité et votre générosité vous honorent et traduit indéniablement l’attachement profond que vous manifestez à votre paroisse, le nombre de nos plus fidèles donateurs a cependant diminué ces dernières années.

A l’heure où des travaux de réhabilitation vont s’imposer au Presbytère Saint-Louis afin d’assurer à nos prêtres des conditions d’hébergement décentes, nous sommes conscients que la Collecte Paroissiale qui a représenté 36% des recettes de la paroisse en 2017 ne nous permettra pas de faire face à tous nos engagements.

Par ailleurs il nous faut dès à présent anticiper la prise en charge de certains travaux d’aménagements techniques (sonorisation, déplacement du maître-autel, etc.) dans le cadre du plan de restauration de l’église Saint-Louis.

Parce que votre contribution, même modique, représente notre unique source de revenus, nous comptons à nouveau sur vous.

Sur un plan pratique votre don en espèce ou par chèque bancaire peut être déposé sous enveloppe dans les corbeilles des quêtes, dans les différents accueils paroissiaux, au secrétariat de la paroisse, au presbytère ou par courrier à l’adresse suivante :

Secrétariat de la Paroisse Saint-Paul, 37, rue Boileau, 85000 LA ROCHE-SUR-YON

Nous vous rappelons que tous les dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% du montant du don versé. Un reçu fiscal vous sera systématiquement adressé si vous en faites la demande. Il vous suffit pour cela de le préciser en nous indiquant votre adresse postale.

Au nom du Conseil Économique et de l’équipe pastorale, le Père Dominique LUBOT, curé de notre paroisse, vous vous remercie par avance pour votre générosité renouvelée.

Merci également de sensibiliser votre entourage, vos proches, parents et amis, à venir toujours plus nombreux nous soutenir financièrement.

Merci pour votre bienveillante attention.

>Télécharger le courrier

Pour le Conseil Économique

Père Dominique LUBOT, Curé de la Paroisse Saint-Paul

Dans le film qui donne le titre à cet éditorial, le héros, interprété par Tom HANKS, se retrouve seul sur une ile déserte en plein milieu de l’océan.
Employé de la FEDEX, il est rescapé d’un accident d’avion ; Jour et Nuit, il pense à sa fiancée dont il porte la photo en médaillon pendentif. Cela le soutient et l’encourage dans sa survie quotidienne jusqu’au jour où il parvient à se fabriquer un radeau assez solide et où il finit par être sauvé. Entre temps sa fiancée a fondé une famille et lui s’efface sans bruit. Dans sa solitude, il avait gardé finalement un dernier colis à livrer pour une cliente, et l’on devine, à la fin du film, que cette conscience professionnelle va lui permettre de rencontrer le grand amour…
L’été va nous éloigner les uns des autres et du cadre habituel de nos activités. Que la pensée du Seigneur ne s’éloigne jamais de nous et par la prière nous resterons fidèles à notre vie chrétienne.
Il n’est pas inutile de porter sur soi en pendentif en bracelet ou en bague, un signe de notre attachement au Christ ou à la Vierge Marie, petite croix, chapelet, dizainier etc. Il peut contribuer à nous rappeler que le Seigneur est proche et nous éviter que cet été soit un désert spirituel. Nourriture minimum : l’Eucharistie du Dimanche, manne des chrétiens, vrai Pain venu du Ciel qui donne la Vie s’il est reçu dans les bonnes dispositions que favorise la prière.
« Nul n’est une île » écrivait Thomas MERTON* :
Restons unis tout cet été par la prière des uns et des autres.
Restons surtout unis au Christ par l’intercession de la Vierge Marie et de tous les saints. La Croix est notre radeau de survie, les églises de nos villes et villages des nefs accueillantes. Le Salut est là, et l’Amour est au bout du voyage !
Bon été à tous
                                                                                                          P Bruno FELGEYROLLES OSV
Habitants de la Roche et des environs… Vous n’avez pas pu louper cette information : Le tour de France sera chez nous début juillet.
Un décompte des jours place Napoléon…, l’église St Louis, la Mairie, le Conservatoire et le Musée revêtus des couleurs des maillots… Tout est prêt et attend les coureurs !
L’église St Louis s’est également parée pour l’occasion d’un cycliste bien connu et aimé des amateurs du 7ème art… Don Camillo !
Pour ceux qui le souhaitent, nous vous proposons de prier pour les coureurs et tous les sportifs à l’aide de la prière ci-dessous :
Prière pour le tour de France 2018
Seigneur, nous te prions pour les cyclistes et sportifs.
Qu’ils aient la force d’aller jusqu’au bout d’eux-mêmes et si possible un peu plus loin sans peur et sans artifices, la force de se faire violence pour être loyal en toutes circonstances, la force de jouer non pour briller seul mais en étant solidaire d’une équipe
Donne-leur d’être dans la vie comme sur la route : fidèles en amitié, forts pour servir, passionnés du meilleur.
Assez humbles pour savoir ce qu’ils valent et ce qu’ils doivent aux autres, aux entraîneurs, à Toi qui leur donnes le physique et le moral.
Donne-leur encore le goût de Te choisir comme arbitre de leurs choix, énergie de leurs vies, entraîneur vers le Père. Ne leur permets pas d’oublier que la vraie compétition c’est la course de la Vie.
Tu en es le prix éternel.

 

 

Chers paroissiennes et paroissiens,

Entre la Coupe du monde de football et le Tour de France à La Roche, nous pourrions presque oublier l’événement tant attendu de l’arrivée de notre nouvel évêque : Mgr François Jacolin. Sa nomination fin mai sera suivie par son installation le dimanche 15 juillet à 16h00. De quoi s’agit-il ?

Évêque nommé, il doit encore prendre possession de la cathèdre, le siège sur lequel, seul, il peut s’asseoir. Ce siège donne son nom à la cathédrale, église-mère des églises du diocèse. Ce siège symbolise l’autorité qu’il a reçue, comme successeur des Apôtres, pour guider la portion du peuple de Dieu qui lui est confiée. Étant déjà auparavant évêque du diocèse de Mende, il n’a pas besoin de recevoir l’ordination épiscopale, mais cette installation officielle inaugure son ministère de pasteur du diocèse de Luçon, en présence de ses frères évêques dans la communion avec le Saint-Père. Cet événement concerne évidemment tous les diocésains de Luçon et vous êtes tous les bienvenus pour soutenir et accompagner notre nouvel évêque au moment où il deviendra pleinement notre pasteur, comme le Christ présent au milieu de nous pour conduire le troupeau.

En y réfléchissant un peu, on peut mesurer combien ce ministère épiscopal est bien trop lourd pour de frêles épaules humaines. La charge est immense et la responsabilité du salut des âmes incombe au berger du troupeau. L’évêque n’est pas seulement le pasteur de tous les catholiques de Vendée, il est pasteur de tous les habitants, au sens où il doit porter le souci que toutes les personnes vivant sur notre territoire puissent découvrir le Christ et en vivre. On sait d’ailleurs à quel point la mission lui tient à cœur et il l’a bien signifié lors de sa première rencontre avec les prêtres et les diacres du diocèse. Puisque nous sommes tous solidaires car membres d’un même corps, je vous propose donc de prier pour notre évêque, fidèlement, chaque jour, peut-être en disant une dizaine de votre chapelet pour lui. Il ne doit pas porter tout seul cette charge. Nous pouvons la lui rendre plus légère par l’amour que nous lui montrerons et la prière qui pourra lui rendre « le joug plus facile et le fardeau plus léger » (Mt 11, 30).

Rendons grâces au Seigneur qui ne nous laisse pas orphelins et confions notre évêque et tout le diocèse à sa sainte patronne Notre-Dame de l’Assomption ! Bon été à vous tous et profitez bien de ce temps de repos – pour ceux qui peuvent en prendre -, sans oublier de vous reposer aussi dans le Seigneur pour recharger vos batteries spirituelles.

 

Père Philippe-Marie

  1. Nous aurons l’honneur d’une des premières visites de notre évêque dans le diocèse, dès le dimanche 26 août à l’église Saint Louis, pour la fête patronale (normalement le 25 août), à l’heure habituelle de la Messe du matin (10h45). N’hésitez pas à rentrer un peu plus tôt de vacances pour entourer largement notre évêque de notre communauté paroissiale nombreuse.

Le jeudi 21 juin, le groupe ALIVE sera présent à la fête de la musique à la Roche sur Yon

Ils seront présents de 19h à 21h environ devant l’église St Louis.

Venez nombreux les découvrir, chanter avec eux et les soutenir…

 

Vous vous posez peut-être cette question… Mais ALIVE, c’est qui ???
« Chanter, disait St Augustin, c’est prier deux fois ». L’adage est devenu une mission pour ALIVE, notre groupe de musique réunissant huit à dix musiciens et chanteuses – principalement issus de Challans – et qui depuis bientôt trois ans se met au service de nos frères et de nos sœurs par des chants de louange que nous interprétons avec cœur, passion et plaisir !
L’aventure ALIVE a fait ses débuts en avril 2016 à l’occasion du pèlerinage annuel à Lourdes que le diocèse organise pour les jeunes de 16 à 25 ans. Les mois qui ont précédé cet évènement, Stéphane GABORIT, jeune trentenaire de Challans, est sollicité par l’équipe d’organisation du pélé pour l’animation des veillées de chants et de prières proposées aux jeunes. Très vite, Stéphane rassemble quelques amis et connaissances partageant son goût pour la musique et avec qui il avait déjà assuré des animations musicales en lien avec la foi (les veillées Taizé, les célébrations de mariage…) Notre groupe ainsi constitué, nous explorons un répertoire varié provenant d’artistes connus de la louange : Glorious, Hopen, Team o’Théo et bien d’autres. Les retours très positifs sur nos prestations musicales lors de cet évènement nous ont donné l’envie de continuer à jouer ensemble afin de témoigner de notre foi auprès des jeunes.
En 2018, pour la troisième année consécutive, nous répondons avec joie à l’appel du diocèse pour repartir au sanctuaire marial, qui est devenu le lieu symbolique de notre mission. Au pied de la grotte de Massabielle, sous le regard bienveillant de Marie, ALIVE puise sa joie de témoigner l’amour du Christ. Au fil des mois consacrés aux répétitions, aux concerts, aux animations des mariages, chacun des membres du groupe récolte des grâces du Ciel : nos liens d’amitiés se sont resserrés et nous avons senti grandir au sein de notre groupe une joie profonde, une force, un désir d’œuvrer pour le Seigneur et de contribuer, selon nos humbles capacités, à l’évangélisation, en particulier auprès des jeunes générations. Nous savons combien nous avons besoin de la grâce et la douceur de la Vierge Marie pour affermir notre foi souvent fragile.
Aujourd’hui, ALIVE reçoit presque chaque mois de nouvelles demandes d’animation que nous essayons d’honorer de notre mieux. Nous sommes touchés de la confiance que l’on nous porte et cela nous encourage à donner le meilleur de nous-mêmes. La mission se poursuit. Grâce à Marie à nos côtés, nous savons déjà qu’elle sera féconde.

Contempler, rendre grâce, intercéder. annoncer

Le mois de juin qui va bientôt commencer est traditionnellement consacré au Sacré Cœur. Durant ce mois nous avons la grâce de pouvoir célébrer la fête du Saint Sacrement (3 juin) et la fête du Sacré Cœur (8 juin) , deux fêtes eucharistiques.

Il y aura aussi de manière plus discrète la vénération de la Vierge Marie qui se fera par la mémoire de son Coeur Immaculé (9 juin), succédant au Cœur de Jésus.

Nous aurons deux grandes fêtes ecclésiales marquant ce mois :

la première, la naissance de Jean le Baptiste (24 juin) aux alentours du solstice d’été « il faut qu’il grandisse et que moi je diminue » et la deuxième, la solennité de St Pierre et Saint Paul (29 juin) , les deux piliers de l’Église.

A travers ces fêtes, nous sommes invités à contempler le Cœur du Christ, ce côté ouvert d’où jaillissent l’eau et le sang, et à rendre grâce pour le don de son amour et des sacrements fait à l’Église.

Nous pourrons aussi intercéder pour demander des vocations sacerdotales au Christ, comme le souhaitait le Curé d’Ars :«  Le sacerdoce c’est l’amour du Sacré Cœur de Jésus »

Nous pourrons aussi intercéder pour notre nouvel évêque récemment nommé : Monseigneur François JACOLIN qui rencontrera les prêtres et les diacres du diocèse le 14 juin.

Cette contemplation du Cœur Eucharistique de Jésus doit nous ressourcer et nous interpeller : « comment être missionnaire durant cet été ? «

 

 

 

 

Père Jean Marie PARRAT

Le Pape François a nommé ce mardi 29 mai, Mgr François Jacolin évêque du diocèse de Luçon, il était jusqu’à présent évêque du diocèse de Mende.

Mgr Jacolin - Bureau - Credit-Photo_Nolwenn-Bottou_Diocese-Mende - WebAprès sept mois et demi d’attente, notre diocèse connaît le nom de son nouvel évêque. Il s’agit de Mgr François Jacolin, 68 ans, qui était jusqu’à présent évêque de Mende depuis onze ans et qui devient le 47e évêque de Luçon. C’est la première fois depuis le XVIe siècle qu’un évêque nommé sur le siège de Luçon soit déjà évêque. La messe, qui verra officiellement Mgr Jacolin entrer en fonction, sera donc une messe d’installation et non une messe d’ordination épiscopale. Elle aura lieu le 15 juillet, à 16h en la cathédrale de Luçon, tous les vendéens sont invités. A midi, en ce mardi 29 mai, toutes les cloches des églises de Vendée ont sonné pour l’annonce de la nomination de ce nouvel évêque que l’Esprit Saint nous envoie. Mgr Jacolin a fait partie de la congrégation des Missionnaires de la Plaine et de Sainte-Thérèse, congrégation née en Vendée en 1928.

Son message aux Vendéens

Message aux catholiques de Vendée et à tous les Vendéens

Chers frères et sœurs de l’Eglise qui est en Vendée.

Voici que je suis envoyé vers vous pour être évêque de Luçon.

Je connais encore peu le diocèse. Mais, étant entré chez les Missionnaires de la Plaine et de sainte Thérèse qui étaient implantés dans mon diocèse d’origine, le diocèse de Bourges, j’ai vécu là-bas en communauté avec des Vendéens pendant plus de vingt ans.

Je leur dois beaucoup et je désire rendre un peu au diocèse de Luçon ce que j’ai reçu d’eux : en particulier le sens de la mission qui nous appelle à nous rendre proches de tous ; et aussi le sens de la communion fraternelle qui nous apprend à assumer dans la confiance nos différences, comme les enfants d’une même famille.

Chaque diocèse est unique. Je désire prendre le temps d’entrer dans votre Histoire Sainte avec le Seigneur, histoire généreuse et héroïque. Je désire me mettre à votre service pour que nous avancions ensemble aujourd’hui sur ce chemin qui vient de plus loin que nous et qui nous conduit bien au-delà de notre horizon naturel, le chemin de l’Evangile.

La parole du Christ qui a présidé à votre synode de 2006 résonne comme une puissante invitation à l’espérance : « Marchez, je suis avec vous ! »

J’ai une pensée fraternelle pour votre évêque émérite, Monseigneur Alain Castet et je lui demande de prier pour moi.

Je compte aussi sur votre prière et je fais appel à votre miséricordieuse bienveillance.

Je suis déjà de cœur avec vous et j’espère bientôt vous rejoindre pour commencer à marcher avec vous, dans la joie de l’Evangile.

+ François JACOLIN

 

Un prêtre du Berry

Né en 1950 (la même année que Mgr Castet), ordonné prêtre en 1982 pour l’archidiocèse de Bourges, Mgr François Jacolin fut membre de l’équipe des Missionnaires de la Plaine à Saint-Gaultier (1984-1991) après ses premiers vœux dans cette congrégation le 4 août 1984. Il y fit sa profession perpétuelle le 30 septembre 1987 ; puis prêtre dans l’équipe d’animation spirituelle de l’Institution Léon XIII à Châteauroux (1985-1989). De 1989 à 1991, Mgr Jacolin fut membre du service diocésain de la catéchèse. À partir de 1991 et jusqu’en 2004, Mgr Jacolin était membre de l’équipe sacerdotale d’Argenton-sur-Creuse. En 2001, il fut nommé curé modérateur de l’équipe sacerdotale chargée des paroisses d’Argenton, d’Éguzon et de Saint-Benoît-du-Sault. Puis de 1993 à 1999, Mgr Jacolin fut chargé de la formation des laïcs en responsabilité. En 1996, il devint Supérieur diocésain de la communauté des Missionnaires de la Plaine. Entre 1997 et 2003, il était délégué épiscopal pour le Renouveau charismatique. Il fut également, aumônier des Gens du Voyage de l’Indre (1998-2007) ; aumônier fédéral des mouvements « Chrétiens dans le monde rural » (2000-2006) ; vicaire épiscopal délégué à la vie religieuse (2003-2007) ; curé modérateur de l’équipe sacerdotale chargée de la paroisse de la Résurrection à Châteauroux (2004-2007).

 

Mgr Jacolin - Portrait 3 cathèdre - Credit Photo JF SALLES - WebEvêque des Lozériens depuis onze ans

Depuis 2007, Mgr Jacolin était évêque du diocèse de Mende. Au sein de la Conférence des évêques de France, Mgr Jacolin est membre de la Commission épiscopale pour la mission universelle de l’Église, en charge des Gens du Voyage. En onze ans d’épiscopat, Mgr Jacolin a rédigé trois lettres pastorales :

 

Autre publication de Mgr François Jacolin :

Nouvelles orientations pastorales : Grandir ensemble dans le Christ. Une relecture des 12 dernières années de la vie du diocèse (01/09/17)

 

Points marquants des 11 années d’épiscopat de Mgr Jacolin en tant qu’évêque de Mende :

La reconfiguration et la mise en place des nouvelles paroisses : le travail en équipe de prêtres sur une même paroisse et l’articulation entre l’équipe pastorale et les laïcs associés à la charge pastorale en proximité sur les communautés locales

La gestion des travaux de réhabilitation et de mise aux normes de la Maison diocésaine en même temps qu’une réorganisation des services pastoraux diocésains

Le lancement des Ecoles de prière pour les enfants et les jeunes, et pour les adultes

La création d’une fête diocésaine pour Pentecôte en 2011 : SpiriTous, avec une deuxième édition en 2018.

L’accueil de prêtres Fidei donum en Lozère et de religieuses de l’étranger

 

Le site du diocèse de Mende https://www.diocese-mende.fr

 

Sa biographie détaillée

Né le 25 avril 1950 à Fontainebleau.

Petit séminaire de Neuvy-sur-Barangeon (18).

Etudes universitaires : Faculté des Lettres à la Sorbonne.

Obtient une licence et une maîtrise en Lettres Classiques.

Professeur de français pendant 5 ans à Sainte-Marie de Bourges (1972-1977).

Rentre au Séminaire français de Rome – Université Grégorienne.

Licence canonique de Théologie, avec spécialité en Théologie biblique.

Ordonné prêtre le 4 avril 1982, pour l’archidiocèse de Bourges.

1ère profession le 4 août 1984 et profession perpétuelle le 30 septembre 1987 dans l’Institut religieux des Missionnaires de la Plaine et de Sainte-Thérèse.

Nommé Évêque de Mende le 16 janvier 2007.

Consacré Évêque le 18 mars 2007, en la cathédrale de Mende.

 

Devise épiscopale :

« Par la confiance et l’amour »

 

Ministères :

  • 1984 – 1991 : Équipe des Missionnaires de la Plaine à Saint-Gaultier (36).
  • 1985 – 1989 : Prêtre dans l’équipe d’animation spirituelle de l’Institution Léon XIII à Châteauroux.
  • 1989 – 1991 : Membre du service diocésain de la Catéchèse.
  • 1991 – 2004 : Membre de l’équipe sacerdotale d’Argenton-sur-Creuse (36).
  • 2001 – 2004 : Curé modérateur de l’équipe sacerdotale chargée des paroisses d’Argenton (14 communes), d’Éguzon (8 communes) et de Saint-Benoît-du-Sault (17 communes).
  • 1993 – 1999 : Chargé de la formation des laïcs en responsabilité.
  • 1996 – 2002 : Supérieur diocésain de la communauté des Missionnaires de la Plaine du Berry.
  • 1997 – 2003 : Délégué épiscopal pour le Renouveau charismatique.
  • 1998 – 2007 : Aumônier des Gens du Voyage de l’Indre.
  • 2000 – 2006 : Aumônier fédéral du CMR de l’Indre.
  • 2003 – 2007 : Vicaire épiscopal délégué à la vie religieuse.
  • 2004 – 2007 : Curé modérateur de l’équipe sacerdotale chargée de la paroisse de la Résurrection à Châteauroux (36).
  • Depuis 2007 : Evêque de Mende (48)

Chers amis de la Roche sur Yon,

C’est avec grande joie que nous venons vivre du 7 au 11 juin un séjour missionnaire à la Roche sur Yon.

Nous sommes une petite équipe de 8 jeunes adultes, qui suivent en ce moment une formation de disciple de 9 mois, ou y travaillent, dans la Home Mission Base de Salzbourg (fondée par la communauté chrétienne reconnue Loretto). Nous avons entre 18 et 27 ans.

Dans le programme de cette formation de disciple, nous envoyons des jeunes répartis en équipe dans 4 pays (Ialie, Roumanie, Rwanda et France)  en « outreach », c’est-à-dire voyage de mission. C’est dans ce cadre que nous venons en France pour 2 semaines.

Pour ce voyage, il y a trois objectifs principaux : le premier est de bénir et soutenir l’Église locale et les communautés existantes ; le second objectif est de proclamer l’Évangile et de porter Jésus Christ à ceux qui ne le connaissent pas ; et le troisième est finalement que nous puissions nous-mêmes grandir et  nous laisser encouragés par ce que le Seigneur fait en France.

Nous nous réjouissions de vivre des expériences fortes et espérons faire la connaissance avec chacun de vous.

Tout spécialement nous vous invitons à la soirée de prière du samedi 9 juin 2018 dans votre paroisse.

Nous nous réjouissons de faire beaucoup de rencontres et d’avoir des discussions intéressantes.

Que le Seigneur vous bénisse,

Bernadette et Anna – pour le groupe de l’école des disciples J9 à Salzbourg

Marie dans la lumière de Pâques

Après avoir fêté la résurrection du Christ, et fortifiés par les grandes joies pour notre paroisse d’avoir accueilli 8 catéchumènes qui ont pu recevoir les sacrements d’initiation pendant la veillée pascale, nous sommes dans l’attente de l’Esprit Saint.

Ce mois de mai est très riche : de l’Ascension à la Pentecôte, nous célébrons le Christ victorieux. Mais ce mois où la nature refleurit est aussi traditionnellement consacré à la Très Sainte Vierge Marie.

Avec la bienheureuse Vierge Marie nous sommes invités à magnifier le Seigneur. Elle a répondu à l’appel de Dieu avec une disponibilité totale. Marie fut la « servante du Seigneur », non seulement en accueillant sa maternité divine, mais en accomplissant fidèlement la volonté du Père à travers la Croix, la Résurrection et l’Ascension du Fils et jusqu’à la Pentecôte.

A notre tour, accueillons le Christ dans nos vies avec la même générosité. Demandons à Notre Dame de nous modeler à l’image de son Fils en nous laissant toujours conduire comme Elle par l’Esprit Saint, et renouvelons notre OUI à Dieu.

Au nom de l’Équipe Pastorale, je vous souhaite un bon et saint mois de Mai

 

Marie-Annick ROY

Coordinatrice de la catéchèse,

Paroisse St Paul

On connaît la méthode de travail des trois huit : les 3 × 8 ou trois-huit sont un système d’organisation d’horaires de travail qui consiste à faire tourner par roulement de huit heures consécutives trois équipes sur un même poste, afin d’assurer un fonctionnement continu sur les 24h d’une journée…

            Le lundi 9 avril 2018 le rendez-vous hebdomadaire du catéchisme a pris la forme des 3 X 20: trois fois vingt minutes pour les enfants, leurs parents et leurs catéchistes…

– Vingt minutes de goûter festif dans la joie de Pâques au lendemain du Dimanche de la Miséricorde;

– Vingt minutes d’enseignement en images et questions pour tous portant sur la Résurrection;

– Vingt minutes de prière en compagnie du Christ ressuscité à l’Oratoire de la Transfiguration – bien petit pour plus de 30 personnes !

Cette heure de «caté» particulière et bien remplie a fait l’unanimité des participants et a laissé à chacun un goût de rencontre fraternelle, familiale et spirituelle encore accentuée par la présence des nouveaux baptisés de Pâques: une Maman et trois enfants !

Tous sont repartis dans l’action de grâce, bien décidés a porter témoignage,dans leurs familles, dans leurs écoles et leurs quartiers, par leur vie autant que par leur parole, de la joyeuse nouvelle de l’Amour du Christ qui nous aimés jusqu’à mourir sur la Croix et qui est désormais ressucité, avec nous jusqu’à la fin des temps.

Vivement le catéchisme !

            P.Bruno, les Soeurs et les Catéchistes.