Edito du bulletin paroissial – Novembre 2014

5 novembre 2014 0 Par Paroisse Saint-Paul
imageLe mois de novembre est traditionnellement consacré à la prière pour les défunts. C’est une belle œuvre de charité que nous leur rendons en demandant au Seigneur dans nos prières qu’ils puissent entrer au plus tôt dans la vision bienheureuse du ciel.
Il n’y a pas de culte des morts dans notre foi mais les vivants sont invités à prier pour les défunts. La meilleure façon de le faire est de nous unir à la prière fondamentale sans laquelle nos prières ne porteraient pas de fruit : la Sainte Eucharistie. Celle-ci nous met en présence de l’unique et définitif sacrifice de la Croix de notre Seigneur Jésus. Le salut fut acquis définitivement par Lui sur le Golgotha. La Messe en répand et diffuse les bienfaits dans tous les âges et tous les lieux. C’est pourquoi l’Eglise a toujours recommandé d’offrir des Messes pour les défunts afin d’appliquer le Saint-Sacrifice à l’intention particulière d’une ou plusieurs personnes décédées (CEC n° 1032, 1055, 1371, 1414). Le montant des honoraires varie selon les pays et le niveau de vie. On n’achète pas la Messe dont la valeur est infinie. La rémunération financière n’est qu’un moyen concret d’aider les prêtres qui sont à votre service. C’est un revenu particulièrement essentiel pour la vie de l’Eglise. En somme, en offrant des Messes vous faites un double acte de charité.
Nos défunts attendent de nous l’essentiel : être plongés dans le Sang rédempteur du Seigneur par la Messe pour qu’ils soient purifiés de leurs péchés. C’est ce que nous pouvons accomplir de plus beau pour eux. Et souvenons-nous de la recommandation sévère de sainte Monique sur son lit de mort, à son fils saint Augustin et son frère : « Enterrez ce corps n’importe où ! Ne vous troublez pas pour lui d’aucun souci ! Tout ce que je vous demande, c’est de vous souvenir de moi à l’autel du Seigneur où que vous soyez » (Confessions 9, 11, 27).
 Père Philippe AIRAUD