Édito janvier 2021

12 janvier 2021 Non Par Paroisse Saint-Paul

Nous terminons une année difficile pour en entamer une nouvelle dans un contexte bien particulier et sans certitude… Mais ce contexte ne doit pas nous empêcher de nous offrir mutuellement les vœux et nous souhaiter le meilleur les uns pour les autres. Ces souhaits ne sont pas des actes superstitieux mais bien plutôt une manière de demander la bénédiction du Seigneur les uns sur les autres…

Ainsi prions les uns pour les autres. Que le Seigneur fasse fructifier chacune de nos vies.

Nous avons besoin ce cette bénédiction divine et de cette assistance spirituelle car ce que nous vivons depuis plusieurs mois, pourrait bien nous empêcher de vivre vraiment,  et nous faire passer à côté de beaux moments qui ne peuvent se goûter que dans l’attention à la grâce de l’instant présent et dans les rencontres fraternelles.

Certains parmi nous souffrent de l’isolement, du découragement, perdent le moral et même parfois entrent en dépression. Ceci doit nous inviter à redoubler de vigilance pour faire sentir notre proximité à ceux que nous croisons, même s’ils ne nous sont pas très proches…

Sur la Paroisse, il nous est difficile de faire des propositions spirituelles, missionnaires ou caritatives en ce moment…

Pourtant l’adoration en journée est maintenue à l’oratoire et des colis repas sont offerts pour les personnes en difficulté le dernier dimanche de chaque mois. Merci pour votre générosité !

De même, nous espérons pouvoir proposer la parcours CINE dès début mars… afin d’être renouvelés dans notre vie fraternelle et missionnaire.

Je vous invite pour ceux qui ne l’ont pas encore fait à visionner la vidéo des vœux paroissiaux où certains d’entre vous ont apporté leur participation.

N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube de la paroisse en cliquant ici

Je vous renouvelle ma reconnaissance et vous souhaite une Belle et Sainte année ! Que le Seigneur vous bénisse !

« Vivons cette année avec St Joseph » ! (lettre du Pape François sur St Joseph)

Abbé Dominique Lubot, Curé