Edito juin 2016

Deux thèmes inspirent l’édito de notre paroisse en cette fin de printemps.
Le premier est celui de la diaconie, le second est celui de la nature.
La diaconie commence à prendre bien forme sur la paroisse : Nous sommes cinq sur la paroisse à avoir essayé de faire mieux vivre cette diaconie, dans le souci de nous mettre au service des personnes les plus pauvres : Marie-Jo Pottier, plus particulièrement présente à Notre Dame, Cécile Souchet plus particulièrement présente à Saint Pierre, Alain Lowinsky plus particulièrement présent à Saint Louis, le Père Jean-Marie-Parrat  et moi-même, François Pépin, diacre permanent. En cette année du grand jubilé de la miséricorde divine, nous prions régulièrement le Seigneur de nous aider et de nous inspirer dans cette démarche.  Nous ne devons pas être les spécialistes de la diaconie dans la paroisse, mais essayer d’entraîner l’ensemble des paroissiens au service de nos frères et sœurs, particulièrement les plus démunis d’une manière ou d’une autre, qui en ont le plus besoin.
Nous avions essayé de mettre en place plusieurs projets : sont d’ores et déjà sur les rails : Le réveillon de Noël, le repas une fois par mois avec des personnes sans domicile fixe ou isolées, l’accueil aux migrants, la prière pour les personnes souffrantes, l’accueil dans les fraternités paroissiales et la visite des personnes seules.
Le réveillon de Noël permet de vivre avec des personnes isolées cette belle fête de la naissance du Seigneur, Lui qui est venu se mettre au service des plus pauvres.
Nous avons décidé de proposer le repas mensuel avec des personnes SDF le dernier dimanche de chaque mois, ces personnes ayant le plus besoin de notre aide en fin de mois. Nous sommes très reconnaissants aux membres de la conférence Saint Vincent de Paul d’avoir mis en place ces repas et nous souhaitons que les paroissiens prennent leur part dans la préparation de ces repas par la confection de plats. Vous seront sollicités très prochainement lors de la messe dominicale. Le prochain repas aura lieu le dimanche 29 mai, jour de la fête du Saint Sacrement. Nous inviterons les personnes présentes à participer à l’adoration dans la cour du presbytère.
Notre pape François a récemment invité les paroisses à prendre leur part dans l’accueil fait aux migrants. Dans un entretien accordé au journal « La Croix », notre pape insistait encore tout récemment sur notre devoir de service, « l’apport du christianisme à une culture étant celui du Christ avec le lavement des pieds, c’est-à-dire le service et le don de la vie. » Une récente réunion au centre Saint Pierre a permis de rassembler une trentaine de personnes de l’ensemble de la paroisse et il a été décidé de proposer chaque mercredi une marche deux fois par mois, en lien direct avec la découverte de la nature, et une activité cuisine, café jeux, deux autres fois. Je me permets d’insister sue le fait qu’une demande a été faite tout récemment à la paroisse Saint Paul en ce qui concerne le logement à La Roche sur Yon de familles actuellement à la rue.
La prière pour les personnes souffrantes rassemble à Saint Louis de plus en plus de personnes, très touchées par ce qu’elles vivent lors de ces prières animées par la communauté de l’Emmanuel, avec le Père Philippe Airaud. La prochaine de ces prières aura lieu le jeudi 2 juin. La quatrième, prévue le jeudi 22 septembre 2016, sera animée par Les Pèlerins de l’Eau Vive, nos frères et sœurs malades de l’alcool. Nous allons essayer de monter un système de taxis pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se rendre à Saint Louis.
L’accueil dans les fraternités et les visites aux personnes seules ont encore besoin de se développer.
Le second thème que je voudrais développer à la veille des vacances est celui de la nature, qui ne peut que nous redonner force, joie et dynamisme durant les vacances d’été qui approchent.. La nature nous donne l’énergie qui parfois nous manque, elle nous délivre de nos angoisses et nous permet de retrouver le calme, la paix intérieure et le désir de prier. L’esprit Saint est présent dans la nature.
La nature nous apprend à nous respecter hommes et femmes. En découvrant combien elle est fragile, elle nous donne le désir d’être attentifs aux plus pauvres d’entre nous. La nature nous est donnée gratuitement, que ce soit les fleurs innombrables, si magnifiques dans leur simplicité et leur diversité, les chants d’oiseaux somptueux dans leur bruissante cacophonie, ou la magnificence des paysages.
Nous nous devons de transmettre à nos enfants et petits-enfants le goût de la nature. Que nous sachions lors de nos balades familiales leur apprendre à reconnaître telle espèce que nous aimons particulièrement, à être sensible à la beauté des couleurs, des sons et des odeurs.  Nous nous devons de leur apprendre à s’émerveiller et à savoir se retrouver dans la solitude de la contemplation, prenant le temps  d’admirer la beauté de la création.
François Pépin (diacre Permanent sur la paroisse St Paul)