Edito Mars 2021

5 mars 2021 Non Par Hélène CHAUVET

Mars au désert

Le 18 février dernier, lendemain du Mercredi des Cendres, début du Carême, la sonde américaine appelée «Persévérance» se posait sur la planète mars pour une mission d’étude.

Or il se trouve que notre mois de mars 2021 est tout entier englobé dans le temps du Carême et, le 19, la fête solennelle de saint Joseph sera un vendredi de Carême.

Parcourons donc notre Carême avec la persévérance de saint Joseph, homme juste nous dit l’Évangile, homme docile aux motions du Saint-Esprit à qui Dieu a confié les plus grands trésors de l’univers : le Christ Soleil levant et la Vierge Marie dominant la lune.

Accompagnant ainsi Joseph, époux de la Vierge Mère et père adoptif du Fils de Dieu fait homme, durant tout ce mois, nous apprendrons en ce temps de conversion et de pénitence à devenir humbles, serviables et persévérants comme lui.

Nous apprendrons à être attentifs aux personnes qui nous entourent afin de mieux connaître la volonté de Dieu. (cf Benoît XVI)

Comme saint Joseph nous apprendrons à ne pas nous mettre au premier plan mais à savoir rester dans l’ombre pour mieux servir, et à taire les flots de paroles inutiles pour faire parler les actes de charité ( cf saint Antoine de P.).

Retenons les leçons de saint Joseph d’après saint Paul VI :

A l’école de saint Joseph, « on comprend la nécessité d’avoir une discipline spirituelle, si l’on veut suivre l’enseignement de l’Évangile et devenir disciple du Christ. »

« Une leçon de silence… Que renaisse en nous l’estime du silence, cette admirable et indispensable condition de l’esprit, en nous qui sommes assaillis par tant de clameurs, de fracas et de cris dans notre vie moderne, bruyante et hyper sensibilisée. » Ô silence de saint Joseph,
« enseigne-nous le recueillement, l’intériorité, la disposition à écouter les bonnes inspirations et les paroles des vrais maîtres ; enseigne-nous le besoin et la valeur des préparations, de l’étude, de la méditation, de la vie personnelle et intérieure, de la prière que Dieu seul voit dans le secret. »

Une leçon de vie familiale. Que saint Joseph « nous enseigne ce qu’est la famille, sa communion d’amour, son austère et simple beauté, son caractère sacré et inviolable ; apprenons de lui comment la formation qu’on y reçoit est douce et irremplaçable ; apprenons quel est son rôle primordial sur le plan social. »

Une leçon de travail du charpentier de Nazareth, car de lui, « nous voudrions comprendre et célébrer la loi sévère et rédemptrice du labeur humain ; rétablir la conscience de la noblesse du travail ; rappeler que le travail ne peut pas avoir une fin en lui-même, mais que sa liberté et sa noblesse lui viennent, en plus de sa valeur économique, des valeurs qui le finalisent… »

Demandons enfin à saint Joseph sa persévérance et sa fidélité pour tenir nos résolutions ! Bon Carême à tous !

Père Bruno Felgeyrolles osv, vicaire.

NB : la Paroisse est engagée dans le parcours de Carême « Exodus » et l’Église universelle dans une « Année Saint-Joseph. », son saint patron.