ACTUALITES PAROISSIALES

Toute l’actualité de votre paroisse est condensée sur cette page. N’hésitez pas à naviguer parmi tous les articles proposés.

La paroisse SAINT PAUL vous invite tous, croyants ou non croyants, à une nouvelle veillée de prière pour ceux qui souffrent le jeudi 22 juin de 20h30 à 21h30 à l’église SAINT LOUIS à la ROCHE SUR YON (Place Napoléon).
Que vous soyez malades, souffrants, dans le désespoir, la solitude, ou bien portants; vous serez tous les bienvenus lors de cette veillée pendant laquelle nous prierons le Christ afin qu’Il agisse pour soulager, apaiser et guérir.
Cette veillée de prière sera animée par la Communauté de l’Emmanuel autour de chants de louange, d’un témoignage de guérison et d’écoute de la Parole de Dieu. La soirée se poursuit par  un temps d’adoration et bénédiction du Saint Sacrement pour chaque personne.
La veillée aura lieu exceptionnellement en présence des reliques de sainte Marguerite Marie Alacoque qui nous viennent de Paray Le Monial.
Les dernières veillées pour ceux qui souffrent ont été l’occasion pour nombre d’entre nous de retrouver paix et réconfort dans la certitude que nous sommes d’être aimés du Seigneur Miséricordieux.
François Pépin, diacre
En 1870, notre diocèse a été consacré solennellement au Coeur de Jésus.
Même si les décennies ont passé, cette réponse de l’Église en Vendée à l’amour de Dieu manifesté et offert aux hommes en Jésus, esttoujours d’actualité.
Notre évêque a souhaité renouveler ce geste fort dans le cadre symbolique du jubilé des 700 ans du diocèse de Luçon.
Qu’est-ce qu’une consécration au Sacré-Coeur ?
Simplement, un nouvel engagement à suivre le Christ. Une nouvelle adhésion à la grâce de notre baptême, car « auprès du Coeur du Christ, le coeur de l’homme reçoit sa capacité à aimer. »
L’attachement au Coeur de Jésus n’est pas une simple dévotion personnelle. Le Coeur de Jésus est large : il nous introduit dans la communion de l’Église.
La consécration d’un diocèse ne peut se vivre qu’ecclésialement : on ne peut pas s’en remettre à une simple décision de l’évêque, il faut que chacun s’engage sur ce chemin, au travers de sa propre consécration, par l’engagement dans un nouvel élan de vie fraternelle au coeur de nos communautés.
Vivre la consécration d’un diocèse, c’est invoquer l’Esprit Saint sur lui et faire le choix de s’entraîner ensemble à suivre le Christ. C’est choisir de ne pas dire du mal les uns des autres : la miséricorde est aussi à vivre entre nous. Il s’agit de vivre la charité jusqu’à la miséricorde, jusqu’au don de notre vie pour nos frères.

 

Veuillez trouver ci-dessous un petit mot du Conseil Économique de la paroisse…
Madame, Mademoiselle, Monsieur, et Cher(e) ami(e) paroissien et paroissienne,
La campagne de la Collecte Paroissiale 2017 est officiellement lancée.
Nous nous permettons, aujourd’hui, de vous faire appel afin que vous aidiez votre paroisse, cette année encore, à honorer ses obligations sur les plans économique et financier.
Comme vous le savez, la Collecte Paroissiale à laquelle s’ajoutent les quêtes, le casuel et la vente des cierges sont nos seules ressources pour assurer
– l’entretien et les coûts de fonctionnement des bâtiments paroissiaux
– les frais de chauffage, d’électricité et de secrétariat que nous essayons au mieux de maîtriser
– le financement de nos différents mouvements
– et les charges salariales de notre personnel.
Notre paroisse est certes riche d’un bénévolat actif et efficace, et si nous sommes très reconnaissants de l’aide apportée gracieusement par de nombreux paroissiens, la gestion administrative de nos différents services, mouvements et parcours requiert au quotidien la présence de secrétaires qu’il nous faut rémunérer à juste titre si nous voulons poursuivre notre mission d’église et d’évangélisation auprès de tous et de chacun.
Nous rappelons au passage que le Denier de l’Église pour lequel vous avez été sollicité(e) en février dernier n’est pas destiné aux paroisses. Celui-ci est versé intégralement au Diocèse afin de financer une partie de la rémunération des prêtres et les services diocésains.
Si une fois encore votre fidélité et votre générosité vous honorent et traduit indéniablement l’attachement profond que vous manifestez à votre paroisse, le nombre de nos plus fidèles donateurs a diminué ces dernières années, et en dépit de nos efforts, nous éprouvons de plus en plus de difficultés à équilibrer notre budget.
La Collecte Paroissiale représentant 34% de nos recettes ne suffit plus aujourd’hui à faire face à nos besoins grandissants.
Parce que votre contribution, même modique, représente notre unique source de revenus, nous comptons à nouveau sur vous.
Des lettres d’invitation à la Collecte vont être distribuées à la fin de la messe.
Sur un plan pratique votre don en espèce ou par chèque bancaire peut être déposé sous enveloppe dans les corbeilles des quêtes, dans les différents accueils paroissiaux, au secrétariat de la paroisse, au presbytère ou par courrier à l’adresse suivante :
Secrétariat de la Paroisse Saint-Paul, 37, rue Boileau, 85000 LA ROCHE-SUR-YON
Nous vous rappelons que tous les dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% du montant du don versé. Un reçu fiscal vous sera systématiquement adressé si vous en faites la demande. Il vous suffit pour cela de le préciser en nous indiquant votre adresse postale.
Au nom du Conseil Économique et de l’équipe pastorale, le Père Dominique LUBOT, curé de notre paroisse, vous vous remercie par avance pour votre générosité renouvelée.
Merci également de sensibiliser votre entourage, vos proches, parents et amis, à venir toujours plus nombreux nous soutenir financièrement.
Merci pour votre bienveillante attention.

 

Vos cartouches vides d’imprimante « jet d’encre » peuvent encore servir…

Faites un don à la paroisse en les déposant à l’accueil du presbytère

Ces cartouches seront recyclées et l’argent récolté reversé à la paroisse !

MERCI

* Père Philippe-Marie, pourquoi ce livre ?
Il est venu d’une sollicitation des pèlerinages de Vendée pour accompagner un pèlerinage sur les pas du Père de Montfort en mai 2016. J’avais préparé une petite biographie et une présentation de sa théologie pour animer deux veillées. Plusieurs pèlerins m’ont alors demandé de les accompagner dans la préparation de la consécration à Jésus par les mains de Marie. J’avais déjà accompagné des personnes dans le passé et l’idée m’est venue de pouvoir proposer un manuel complet dont pourraient disposer tous ceux qui veulent accomplir cette démarche.
A vrai dire, des livres existent déjà sur le sujet, dont le fameux Livre d’Or, publié par les Pères Montfortains belges au XX° siècle. C’est avec celui-ci que j’ai préparé et prononcé ma consécration lorsque j’avais 19 ans. Il demeure pour moi la référence, même s’il souffre de manques (par exemple, on n’y trouve pas le traité de L’Amour de la Sagesse éternelle et il ne détaille pas chaque jour de la préparation). Quant aux autres parcours, chacun a ses qualités et ses défauts, et ils ne me satisfaisaient pas complètement.
* De quoi parle-t-il ?
C’est un manuel, que j’espère le plus complet possible, qui prépare au renouvellement des promesses du baptême, comme le proposait saint Louis-Marie à la fin de ses missions. Pour ce faire, il développait tout un enseignement sur la place de Marie dans la vie du chrétien, montrant qu’Elle est le chemin le plus sûr, le plus rapide, le plus facile et le plus saint pour aller à Jésus. « Tout se réduit donc à trouver un moyen facile pour obtenir de Dieu la grâce nécessaire pour devenir saint ; et c’est ce que je veux vous apprendre. Et, je dis que pour trouver la grâce de Dieu, il faut trouver Marie » (Secret de Marie, n° 6).
Dans ses écrits, on trouve des indications précieuses mais générales sur ces exercices spirituels. Le Livre d’Or les reprend en suggérant, en vrac, des passages de l’Écriture et de l’Imitation de Jésus-Christ à méditer. Tout le travail a été de s’appuyer sur les indications du Livre d’Or, en ordonnant pour chaque jour les exercices selon une progression spirituelle cohérente, incluant les passages de l’Écriture Sainte, de l’Imitation de Jésus-Christ et, bien sûr, des écrits du Père de Montfort. A cela, j’ai ajouté en annexe toutes les prières utiles. Pour introduire le tout, il y a une brève biographie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et une présentation de sa théologie afin d’aider à mieux entrer tout de suite dans l’esprit des exercices. Enfin, j’ai souhaité mettre dans un même volume les cinq écrits principaux essentiels du saint. Avec tout cela, chacun peut, en suivant les indications à chaque étape, effectuer seul les exercices préparatoires à la consécration selon une formule complète ou une formule brève pour ceux qui ont moins de temps.
* Sa particularité par rapport aux autres livres sur le père de Montfort et sur la Sainte Vierge ?
Le Père de Montfort est l’héritier de toute l’École française de spiritualité, après saint François de Sales, saint Vincent de Paul, le Cardinal de Bérulle, Monsieur Ollier, Madame Acarie, saint Jean Eudes… Il récolte toute la sève de ses prédécesseurs, marqué lui-même par sa formation au séminaire de Saint-Sulpice de Paris. En outre, il dit avoir lu tous les livres à sa disposition sur la Sainte Vierge. Surtout, il dévoile son cœur de saint et de prêtre épris du Seigneur par Notre-Dame. Il veut transmettre à tous ce trésor, en missionnaire zélé, soucieux du salut des âmes.
J’ai envie de vous répondre en pensant à la démarche de saint Jean-Paul II qui avoue qu’il a découvert véritablement la place de la Sainte Vierge – et on se souvient à quel point elle était importante – à travers le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, alors que, jeune homme, il travaillait dans une usine chimique durant la guerre. D’abord dubitatif sur la dévotion à la Vierge Marie, ce fut pour lui une sorte d’illumination car il comprit la force et la justesse de la théologie du Père de Montfort, situant Marie à sa juste place dans le dessein de Dieu, pour Lui donner justement toute sa place dans la conduite de l’âme. Il en a pris sa devise de Pape : Totus Tuus, Tout à Toi (Marie, bien sûr).
Ce manuel ne fait que reproposer un chemin imprégné de la spiritualité mariale de celui qui en est certainement le maître le plus sûr et le plus réputé mondialement.
* Un petit « plus » pour donner envie de le lire ?
Une citation de saint Louis-Marie (Amour de la Sagesse Éternelle, n° 212) :
« Marie est l’aimant sacré qui, étant dans un lieu, y attire si fortement la Sagesse éternelle, qu’elle n’y peut résister. Cet aimant l’a attirée sur la terre pour tous les hommes, et il l’attire encore tous les jours dans chaque particulier où il est. Si nous avons une fois Marie chez nous, nous avons facilement et en peu de temps par son intercession la divine Sagesse. Marie est, de tous les moyens pour avoir Jésus Christ, le plus assuré, le plus aisé, le plus court et le plus saint ».
Pour être tout à Jésus, soyez tout à Marie ! C’est un secret de paix et de joie intérieures ! Bonne route vers la sainteté !
Retrouvez deux émissions RCF où le père Philippe-Marie Airaud parle de son livre :