ACTUALITES PAROISSIALES

Toute l’actualité de votre paroisse est condensée sur cette page. N’hésitez pas à naviguer parmi tous les articles proposés.

L’adoration eucharistique est une prière, un dialogue intime avec Jésus réellement présent sous les apparences du pain consacrée (le Saint-Sacrement).
C’est un face à face avec le Christ. « Je l’avise et il m’avise » répondit simplement un paroissien du saint Curé d’Ars qui l’interrogeait sur ses nombreux et longs temps d’adoration.
Il n’y a pas de technique miracle pour bien adorer. Quelques pistes peuvent néanmoins nous aider à mieux vivre nos temps d’adoration eucharistique :
« Ceci est mon Corps »
En Jésus, DIEU, l’infiniment Grand, a voulu se faire tout petit dans l’hostie pour nous.
- Adorer, c’est donc d’abord prendre conscience de cette Présence et s’en émerveiller.
- Adorer, c’est remercier Dieu pour son immense don et son humilité infinie.
On peut alors :
- contempler le Christ dans son Incarnation :
  • La naissance du Christ, DIEU fait homme (Matthieu 1,18-2,23 ; Luc 1,26-56 ; 2,1-38)
- méditer le récit de l’institution de l’Eucharistie :
  • « Prenez et mangez, ceci est mon corps », (Marc 14,23-24 ; Luc 22,19 ; 1Corinthiens 11,23-24)
  • Le dernier repas de Jésus avec ses disciples (Jean 13)
- contempler le Christ dans sa Passion :
  • « Voici que le Fils de l’homme est livré pour être crucifié » (Matthieu 26,1-27,56 ; Marc 14,1-16,8 ; Luc 22,1-23,46 ; Jean 18,1-19,37)
  • « C’est pour nous que le Christ a souffert » (1Pierre 2,19-25)
- contempler le Christ dans sa Résurrection :
  • « Après le Shabbat, Marie-Madeleine et l’autre Marie vinrent au tombeau de Jésus… » (Matthieu 28,1-20 ; Marc 16,1-20 ; Luc 24,1-53 ; Jean 20,1-31 ; 21,1-25)
Jean-Paul II
Jean-Paul II adorait chaque jour le Seigneur devant le Saint-Sacrement exposé pour s’entretenir avec Lui et Lui remettre son ministère apostolique :
« Il est bon de s’entretenir avec Lui et, penchés sur sa poitrine comme disciple bien-aimé, d’être touchés par l’amour infini de son coeur. […] Comment ne pas ressentir le besoin renouvelé de demeurer longuement, en conversation spirituelles, en adoration silencieuse, en attitude d’amour, devant le Christ présent dans le Saint-Sacrement ? Bien des fois, chers Frères et Soeurs, j’ai fait cette expérience et j’en ai recu force, consolation et soutien ! »
(Jean-Paul II, Ecclesia de Eucharistia, n. 25)
« Je l’avise et Il m’avise »
L’exposition du Saint-Sacrement est à la fois :
  • le Christ qui s’expose à mon regard et à ma prière
  • et une invitation à m’exposer moi-même à son regard.
Le Christ me regarde : je peux donc lui exposer mes pauvretés intérieures, mes infirmités spirituelles et physiques, mes soucis…
Un temps d’intercession
On peut aussi profiter de ce temps de rencontre privilégiée avec Christ pour lui demander d’intercéder pour nous.
À la manière de Marie, lui présenter les besoins de nos frères et les mettre face à son Amour pour eux. Prier pour ceux qui nous sont proches, les personnes en difficultés, les blessés de la vie, le monde…
Jean-Paul II invitait fortement les chrétiens à intercéder dans l’adoration eucharistique :
« L’Église et le monde ont un grand besoin du culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement de l’amour. Ne refusons pas le temps pour aller Le rencontrer dans l’adoration, dans la contemplation pleine de foi et ouverte à réparer les fautes graves et les délits du monde. Que ne cesse jamais notre adoration. » (Jean-Paul II, Dominicæ cenæ)
article de base : http://saintsymphorien.net/Comment-adorer-le-Saint-Sacrement

N’hésitez pas à vous inscrire sur un créneau

(si possible en priorité sur les créneaux vides ou ayant besoin de binôme)

* Père Philippe-Marie, pourquoi ce livre ?
Il est venu d’une sollicitation des pèlerinages de Vendée pour accompagner un pèlerinage sur les pas du Père de Montfort en mai 2016. J’avais préparé une petite biographie et une présentation de sa théologie pour animer deux veillées. Plusieurs pèlerins m’ont alors demandé de les accompagner dans la préparation de la consécration à Jésus par les mains de Marie. J’avais déjà accompagné des personnes dans le passé et l’idée m’est venue de pouvoir proposer un manuel complet dont pourraient disposer tous ceux qui veulent accomplir cette démarche.
A vrai dire, des livres existent déjà sur le sujet, dont le fameux Livre d’Or, publié par les Pères Montfortains belges au XX° siècle. C’est avec celui-ci que j’ai préparé et prononcé ma consécration lorsque j’avais 19 ans. Il demeure pour moi la référence, même s’il souffre de manques (par exemple, on n’y trouve pas le traité de L’Amour de la Sagesse éternelle et il ne détaille pas chaque jour de la préparation). Quant aux autres parcours, chacun a ses qualités et ses défauts, et ils ne me satisfaisaient pas complètement.
* De quoi parle-t-il ?
C’est un manuel, que j’espère le plus complet possible, qui prépare au renouvellement des promesses du baptême, comme le proposait saint Louis-Marie à la fin de ses missions. Pour ce faire, il développait tout un enseignement sur la place de Marie dans la vie du chrétien, montrant qu’Elle est le chemin le plus sûr, le plus rapide, le plus facile et le plus saint pour aller à Jésus. « Tout se réduit donc à trouver un moyen facile pour obtenir de Dieu la grâce nécessaire pour devenir saint ; et c’est ce que je veux vous apprendre. Et, je dis que pour trouver la grâce de Dieu, il faut trouver Marie » (Secret de Marie, n° 6).
Dans ses écrits, on trouve des indications précieuses mais générales sur ces exercices spirituels. Le Livre d’Or les reprend en suggérant, en vrac, des passages de l’Écriture et de l’Imitation de Jésus-Christ à méditer. Tout le travail a été de s’appuyer sur les indications du Livre d’Or, en ordonnant pour chaque jour les exercices selon une progression spirituelle cohérente, incluant les passages de l’Écriture Sainte, de l’Imitation de Jésus-Christ et, bien sûr, des écrits du Père de Montfort. A cela, j’ai ajouté en annexe toutes les prières utiles. Pour introduire le tout, il y a une brève biographie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et une présentation de sa théologie afin d’aider à mieux entrer tout de suite dans l’esprit des exercices. Enfin, j’ai souhaité mettre dans un même volume les cinq écrits principaux essentiels du saint. Avec tout cela, chacun peut, en suivant les indications à chaque étape, effectuer seul les exercices préparatoires à la consécration selon une formule complète ou une formule brève pour ceux qui ont moins de temps.
* Sa particularité par rapport aux autres livres sur le père de Montfort et sur la Sainte Vierge ?
Le Père de Montfort est l’héritier de toute l’École française de spiritualité, après saint François de Sales, saint Vincent de Paul, le Cardinal de Bérulle, Monsieur Ollier, Madame Acarie, saint Jean Eudes… Il récolte toute la sève de ses prédécesseurs, marqué lui-même par sa formation au séminaire de Saint-Sulpice de Paris. En outre, il dit avoir lu tous les livres à sa disposition sur la Sainte Vierge. Surtout, il dévoile son cœur de saint et de prêtre épris du Seigneur par Notre-Dame. Il veut transmettre à tous ce trésor, en missionnaire zélé, soucieux du salut des âmes.
J’ai envie de vous répondre en pensant à la démarche de saint Jean-Paul II qui avoue qu’il a découvert véritablement la place de la Sainte Vierge – et on se souvient à quel point elle était importante – à travers le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, alors que, jeune homme, il travaillait dans une usine chimique durant la guerre. D’abord dubitatif sur la dévotion à la Vierge Marie, ce fut pour lui une sorte d’illumination car il comprit la force et la justesse de la théologie du Père de Montfort, situant Marie à sa juste place dans le dessein de Dieu, pour Lui donner justement toute sa place dans la conduite de l’âme. Il en a pris sa devise de Pape : Totus Tuus, Tout à Toi (Marie, bien sûr).
Ce manuel ne fait que reproposer un chemin imprégné de la spiritualité mariale de celui qui en est certainement le maître le plus sûr et le plus réputé mondialement.
* Un petit « plus » pour donner envie de le lire ?
Une citation de saint Louis-Marie (Amour de la Sagesse Éternelle, n° 212) :
« Marie est l’aimant sacré qui, étant dans un lieu, y attire si fortement la Sagesse éternelle, qu’elle n’y peut résister. Cet aimant l’a attirée sur la terre pour tous les hommes, et il l’attire encore tous les jours dans chaque particulier où il est. Si nous avons une fois Marie chez nous, nous avons facilement et en peu de temps par son intercession la divine Sagesse. Marie est, de tous les moyens pour avoir Jésus Christ, le plus assuré, le plus aisé, le plus court et le plus saint ».
Pour être tout à Jésus, soyez tout à Marie ! C’est un secret de paix et de joie intérieures ! Bonne route vers la sainteté !
Retrouvez deux émissions RCF où le père Philippe-Marie Airaud parle de son livre :


Vos cartouches vides d’imprimante « jet d’encre »* peuvent encore servir…
Faites un don à la paroisse en les déposant à l’accueil du presbytère
Ces cartouches seront recyclées et l’argent récolté reversé à la paroisse !
MERCI
*Merci de ne donner que les cartouches « jet d’encre » et non les « toner laser ». Nous ne reprenons pas les cartouches de marque « Epson »

 

7ème centenaire et solennité de l’Assomption

article extrait du site jubile2017.org

Où ? ,

Quand ?

Informations complémentaires

Assomption Challans - Copie

cardinal robert sarah

La date anniversaire de la fondation du diocèse de Luçon étant le 13 août, la fête patronale du diocèse et de la cathédrale étant chaque année le 15 août, fête de l’assomption de la Vierge Marie, le long week-end du 12 au 15 août permettra au jubilé d’être particulièrement marqué dans la ville épiscopale, avec notamment la présence du Cardinal Robert Sarah, ainsi que l’illumination à la bougie de l’intérieur de la cathédrale et du cloître.

 

Programme des célébrations à Luçon

Samedi 12 août 21h00 – Minuit
Illumination de la Cathédrale et du cloître par Kalalumen
Concert spirituel par l’ensemble Vox Cantoris
« Les riches heures de la Vierge Marie »
Puis déambulation libre dans la cathédrale
Dimanche 13 août 16h00 – 18h00 Messe d’action de grâce présidée par le Cardinal Robert Sarah
Avec retransmission sur écran géant Place Sochet des Touches
21h00 – Minuit
Illumination de la Cathédrale et du cloître par Kalalumen
Concert spirituel par les chœurs diocésains
« Les heures étoilées des saints de Vendée »
Puis déambulation libre dans la cathédrale
Lundi 14 août 16h00 – 17h00 Conférence du Cardinal Sarah dans la Cathédrale
17h00 – 17h45 Premières vêpres de l’Assomption dans la Cathédrale
20h30 – 21h30 Procession mariale du Carmel de Luçon à la Cathédrale
21h30 – Minuit Illumination de la Cathédrale et du cloître par Kalalumen
Office des Vigiles dans la cathédrale puis déambulation libre
Mardi 15 août 11h00 – 13h00 Messe de l’Assomption présidée par le Cardinal Sarah
Avec retransmission sur écran géant Place Sochet des Touches
17h00 – 17h45 Vêpres de l’Assomption présidées par Mgr Castet

Découvrez en images des lieux illuminés à la bougie par Kalalumen

Billetteries pour les concerts :
Evêché
30 place Leclerc – BP 219
85402 LUÇON Cedex
02 51 28 53 00
jubile2017lucon@gmail.com
Librairie Siloë
58, rue du Maréchal Joffre
CS 40149
85004 La Roche-sur-Yon
02 51 37 38 81
Librairie « l’Effet Mer » Siloë
15 Quai Garnier
85100 Les Sables-d’Olonne
02 51 37 38 81

Billetterie en ligne

Les saints Louis et Zélie Martin, parents de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Ste Face (Lisieux) sont fêtés le 12 juillet, date de leur anniversaire de mariage.

Cliquez ici pour voir les photos et retrouvez ci-dessous l’homélie de la messe à 12h05 en la chapelle de la Vierge