Où en est la paroisse? – Édito du bulletin paroissial de Septembre

7 septembre 2015 Non Par Paroisse Saint-Paul

Où en est La paroisse ?

            En ces jours de septembre 2015, je débute ma 4ème année au service de la paroisse. Vous savez peut-être que lorsque nous sommes nommés sur une paroisse nous le sommes pour 6 ans. Même si cette durée peut-être prolongée, il me semble important, à mi-chemin, de regarder le chemin parcouru afin de remercier de la Fidélité de Dieu et d’avancer vers de nouvelles perspectives.

Vous le savez également, depuis 2000 ans, l’Eglise se réforme continuellement. C’est une nécessité !
Le but d’une paroisse est de servir cette demande de Jésus « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile ! » (Mc 1, 15) début de l’Evangile de Marc.
Pour nous aider sur ce chemin, et permettre à l’Eglise d’inviter nos contemporains à « croire à l’Evangile » il faut renouveler régulièrement nos propositions pastorales. Ces nouvelles propositions ne font pas, à elles seules, la réforme de la paroisse, mais contribuent à une autre réforme plus profonde : à ce que le Peuple de Dieu tout entier marche vers la Sainteté, dans une plus grande proximité de Dieu et dans la fidélité à sa volonté.
Pour cela, le premier élément à proposer de façon nouvelle, était de favoriser la rencontre personnelle avec le Christ, l’intimité avec Dieu, de permettre à chacun de mettre le Seigneur au centre de sa vie afin que sa présence soit vivante et vivifiante.

« Priez sans cesse» (1Th 5, 17) – La prière 

Le 8 décembre 2012 nous avons consacré la paroisse à la Mère de Dieu, la Vierge Marie, pour que ce soit elle qui guide, la paroisse et chaque paroissien, dans son cheminement spirituel.
 A la suite de cette consécration, le chapelet a aussi été proposé plus largement.
Dans le même temps, une attention particulière a été apportée aux célébrations liturgiques.
Un an plus tard, L’Adoration Eucharistique perpétuelle a été lancée. Presque 300 personnes se sont inscrites, mettant ainsi la prière au cœur leur vie et au cœur de la vie de la paroisse. De nombreux témoignages nous sont rapportés démontrant l’action de la grâce de Dieu dans les cœurs grâce à l’Adoration Eucharistique. Déjà des vocations ont été données…
Nous avons aussi développé la présence de prêtres pour le sacrement de la réconciliation. Régulièrement des journées de pardon sont proposées afin de permettre à chacun de sortir du mal et du péché, pour entrer dans une vie nouvelle. Depuis le 8 décembre 2014, il y a également des permanences d’accueil et de confession tous les soirs à l’église Saint-Louis de 17h 30 à 18H30.
En septembre 2014 nous avons restructuré le nombre de messes dominicales et ajouté quelques messes en semaine en fin de journée.

« La vérité vous rendra libres » (Jn 8, 32) – La formation

Un autre aspect de la pastorale a été développé : la formation. En effet, on ne peut aimer et servir quelqu’un qu’on ne connaît pas ou qu’on connaît mal. Nous avons la chance, à la Roche-sur-Yon, d’avoir de nombreuses propositions de formation au niveau diocésain, à la maison du diocèse ou à l’ICES.
Egalement, depuis 2013, pendant chaque carême, nous proposons des conférences du dimanche, sur des thèmes différents. Ces conférences sont enregistrées et mise en ligne sur le site web de la paroisse.
Malgré tout, il paraît nécessaire, voyant la soif de nouveaux convertis et des catéchumènes, de mettre en place une formation fondamentale à proposer à l’ensemble de la paroisse. C’est ainsi qu’en septembre 2014, nous avons commencé une formation catéchétique des adultes le dimanche matin. Cette formation sera développée encore cette année avec des cycles d’approfondissement.
Il faudrait aussi signaler le travail sur l’amélioration de la catéchèse des enfants, la restructuration du catéchuménat adultes, les parcours Zachée et alpha couple, la préparation aux différents  sacrements…
Cette rencontre personnelle du Christ, favorisée par ces propositions de prière et de formation, nous invitent à  mettre en pratique cette parole de Jésus :

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15,12) – La vie fraternelle

L’Evangile nous montre qu’on ne peut se contenter, en tant que chrétiens, de nos relations naturelles, entre personnes qui, de toutes façons, se fréquenteraient en dehors même de leur foi religieuse. L’Evangile nous invite à aller plus loin. Le Livre des Actes des Apôtres témoigne de cette vie fraternelle de la première communauté chrétienne.
Pour favoriser ce climat fraternel, 3 fois par an : à la rentrée en septembre, en janvier lors de la fête de la paroisse et en juin en fin d’année pastorale sont organisées des pique-niques. Depuis plusieurs années déjà un groupe de jeune pro se retrouve une fois par mois. Des mouvements et communautés assurent aussi ce service de vie fraternel.
Depuis l’Avent 2012, est aussi proposé « le diner presque parfait » permettant aux paroissiens qui ne se connaissent pas, grâce à un tirage au sort, de se retrouver au cours d’un repas simple pour faire connaissance. En décembre 2014, nous avons aussi vécu des journées d’amitiés.
Mais surtout, le 8 Décembre 2014, nous avons lancé les fraternités paroissiales. Elles permettent à chacun d’apprendre à s’aimer selon l’Évangile et à grandir dans la vie chrétienne.
Ce témoignage de vie fraternelle est fondamental, pour la paroisse, afin d’incarner notre foi, et pour les autres, car c’est à l’amour mutuel qu’on nous reconnaîtra comme les amis de Jésus (cf. Jn 13, 35).
La vie de prière, la formation et la vie fraternelle nous aident à vivre notre vie chrétienne de façon authentique dans l’Amour de Dieu et du prochain.
Mais elles nous poussent aussi à aller vers nos contemporains, sans distinction de personnes, à aller aux périphéries, comme dirait notre Pape François. Ainsi deux autres aspects vont être encouragés et développés dans les années qui viennent. Il s’agit du service et de l’Evangélisation :

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Mt 25, 40) – Le service

Il existe déjà des mouvements et associations permettant de s’engager dans le service de nos frères surtout les plus nécessiteux. Il existe aussi le service évangélique de malade sur la paroisse ou les réveillons des fêtes de fin d’année.
Cependant il est important, en tant que communauté paroissiale, de s’interroger sur les besoins de nos contemporains. Depuis l’année dernière, un groupe appelé « diaconie paroissial » se retrouve pour réfléchir aux actions à mettre en œuvre au service de nos frères. Des propositions seront faites bientôt.

« Annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1 Co 9,16) – L’Evangélisation

Notre monde change très vite, il faut donc que l’Eglise adapte sa manière d’annoncer l’Évangile. Il y a encore peu de temps, on pouvait se contenter de catéchiser les enfants qui se présentaient. Aujourd’hui de très nombreux habitants de notre ville ne connaissent pas ou connaissent mal Jésus. Il faut donc que notre communauté vive une véritable conversion missionnaire.
Déjà des initiatives existent : le Parcours Alpha lancé pour la première fois en septembre 2012, le festival Art, Culture et Foi tous les deux ans, la mission des étudiants en 2014 …
Nous avons également lancé le site Internet de la paroisse ainsi que la page Facebook à Pâques 2014.
Mais à partir du 8 décembre 2015, avec l’ouverture de l’année sainte  de la miséricorde, nous lancerons plusieurs initiatives pour nous aider à devenir les missionnaires dont Jésus a tant besoin. Ainsi un grand festival de la mission sera organisé à la fin l’année de la miséricorde, en décembre 2016.
Tout ceci est loin d’être exhaustif, beaucoup d’autres belles initiatives anciennes ou nouvelles existent et méritent d’être encouragées.
Ainsi comme présenté ci-dessus, on peut schématiquement considérer qu’une paroisse repose sur cinq piliers (vous les retrouvez sur le site de la paroisse). : la prière, la formation, la vie fraternelle, le service et l’évangélisation.
Puissions-nous remercier la providence pour tout ce qui se fait déjà, et demander au Seigneur par l’intercession de la Vierge Marie, de nous éclairer sur de nouvelles initiatives à mettre en œuvre, pour que notre paroisse remplisse pleinement sa mission.
Je vous assure de ma prière et de ma proximité
Dominique LUBOT