Rendre grâce pour le don de Dieu, Édito du bulletin paroissial de Novembre

1 novembre 2015 1 Par Paroisse Saint-Paul
Rendre grâce pour le don de Dieu, et se préparer à accueillir le Christ miséricordieux qui veut vivre en nous.
   Le vingt-deux novembre nous solenniserons le Christ Roi de l’univers, et ainsi nous clôturerons l’année liturgique. Une semaine après, le vingt-neuf, nous entrerons dans l’Avent de la nouvelle année liturgique. Autant dire que ce mois de novembre est l’occasion de rendre grâce à Dieu pour le chemin parcouru et de nous préparer à recevoir ce qu’Il veut nous donner dans cette année à venir.
   Tout d’abord, sachons prendre le temps, personnellement, en famille, ou en communauté, de rendre grâce pour le chemin parcouru durant cette année, grâce à l’aide du Seigneur. « Un homme ne peut rien s’attribuer sauf ce qu’il a reçu du Ciel » (Jn 3,27) Le Pape François nous rappelle que vivre de la foi c’est « faire mémoire ». Sachons repérer les lieux de nos existences où le Seigneur nous a bénit, consoler, et éclairer. Que cela soit dans la prière, soit par un événement, ou encore par un frère ou une sœur dans la foi. Offrons tout cela au Seigneur en gratitude, et même ce qui a été plus douloureux peut être aussi offert à sa Miséricorde. « C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! » (Rm 11,36).
   Cette nouvelle année liturgique est une invitation du Christ. N’ayons pas d’a priori sur l’année qui vient, même en pensant à d’éventuels soucis… Jésus veut faire du neuf dans nos vies ; « voici que je créé toutes choses nouvelles » (Ap 21,5). Jésus nous dit dans le fond de notre cœur : « Veux-tu me suivre ? (Jn 1,39). Crois-tu que je peux te donner la vie en abondance (Jn 10,10) ? Demandes-moi plus (Mtt 7,7), et suis-moi de plus prêt (Jn 21,1 !-19) ».
   Cette année liturgique qui vient ne sera pas une répétition de l’année dernière. L’Eglise dans sa pédagogie nous propose de vivre sur un an tous les mystères de la vie du Christ, par des fêtes et des solennités ; l’Avent, le Carême, Pâques, etc.…. Pour nous et pour le monde, la vie de Jésus va se révéler en direct dans la liturgie. Cette actualisation des mystères de la vie du Seigneur, mystères toujours neufs, nous illumine et sanctifie sans cesse avec créativité. Aussi, croyons que notre Père va nous donner tout ce dont nous avons besoin dans l’instant concret de notre vie, en nous associant aux mystères de la vie de son Fils.
   Jésus va vivre en nous et nous accompagner encore un peu plus sur le chemin de la sainteté : « Ce n’est plus moi qui vit c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2,20). Jésus va nous accompagner en cette année jubilaire en nous révélant la miséricorde du Père. « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6,36). Sans aucun doute, pour l’Eglise universelle et pour nous mêmes, si nous préparons nos cœurs à vivre ce chemin de grâce, il va y avoir un avant et un après.
Père Jean Marie PARRAT